L'outil idéal pour assurer le pilotage séquentiel et sonore des exercices et dégager ainsi l’entraîneur des fastidieux coups de sifflets, afin qu'il puisse se consacrer exclusivement à l'animation de sa séance sans perdre de vue ses athlètes en action.

La préparation physique dans le Handball

Nous allons étudier la préparation physique pour le Handball et plus précisément celle de l’équipe de France féminine lors des Jeux Olympique de Tokyo.

Le préparateur physique programme et périodise son travail selon 4 axes majeurs : aérobie, structural, coordination / agilité et combat.

Nous allons alors les traiter un par un.

 

L’aérobie

La partie « aérobie » se décompose en deux types de travail :

  • Tout d’abord, l’endurance car il est nécessaire, comme dans la majorité des sports collectifs, de pouvoir réaliser une performance pendant plus d’une heure. Ce travail va permettre de tenir un effort intense dans le temps, en retardant le plus longtemps possible l’arrivée de la fatigue.
  • Ensuite, il est nécessaire de travailler la puissance aérobie. Les formes court et très court peuvent permettre la réalisation de ce travail. Cette forme de travail peut se travailler sous forme jouée (travail de montée de balle, de repli défensif…)

 

 

Structural : force, puissance, robustesse

Plusieurs formes de travail composent la partie « structural » : 

  • Travail de musculation sans charges : Ce sont ici des exercices de type PPG comme les pompes, les abdos ou même un travail de corde à sauter.
  • Travail de musculation avec charges : que ce soit sur le haut ou le bas du corps, sur machines isocinétiques, analytiques, sous forme haltérophilie…
  • Travail de gainage dynamique : gainage sur chaine complète avec des appuis unipodal ou multipodal. Le gainage peut aussi se travailler sous forme de dissociation (haut/bas, droite/gauche…). De plus, la notion de duel impose de travailler la gestion du corps à corps que ce soit offensivement ou défensivement (de manière spécifique handball ou même sous forme de sport de combat sur un tatami).

 

Coordination, agilité

2 types de travail assez distincts sont réalisés pour travailler la coordination et l’agilité

  • Des exercices d’haltérophilie et plus particulièrement l’épaule jeté va permettre de travailler la coordination. Il est fondamental de pouvoir renforcer la chaine complète de ces sportifs de façon à être plus efficace mais aussi à prévenir des blessures, qu’elles soient articulaires ou musculaires.
  • Le second axe de travail concerne l’agilité.  … Des échelles de rythme, des parcours de rythme peuvent permettre de réaliser ce travail.

 

Combat

Pour finir, une dernière partie plus axée sur le combat va être mise en place. Les sports de combat comme le judo ou la lutte sont utiles. Cependant il est possible de faire du travail de combat intégré. Cela permet de se rapprocher le plus possible de situation de match.

 

Il est cependant important de souligner que certains exercices peuvent être « hybrides » en recoupant plusieurs axes de travail. En effet, Pierre Terzi utilise la musculation avec charges qu’il combine souvent avec l’épaulé jeté afin de travailler la coordination.