L'outil idéal pour assurer le pilotage séquentiel et sonore des exercices et dégager ainsi l’entraîneur des fastidieux coups de sifflets, afin qu'il puisse se consacrer exclusivement à l'animation de sa séance sans perdre de vue ses athlètes en action.

La préparation physique dans le Basketball
Préparation physique au basketball

Comme n’importe quel sport (individuel ou collectif), le basketball, nécessite une bonne préparation physique afin d’être le plus performant possible. En effet, une bonne préparation permet de diminuer le risque de blessure et d’augmenter le rendement de chacun de vos athlètes. Cependant, ce sport présente des caractéristiques bien spécifiques.

 

Les caractéristiques du basketball

Il faut savoir qu’un basketteur est en moyenne actif la moitié du match, soit 20 minutes. De plus, un joueur effectue en moyenne une centaine de sauts par match ainsi qu’une cinquantaine de sprints de moins de 5 secondes. Il faut donc que la préparation puisse permettre à vos athlètes de répondre à ces besoins.

Les différents axes de travail à perfectionner lors de la préparation physique pour le basketball

  • L’endurance

Il est primordial, comme dans la majorité des sports, d’établir les bases aérobies qui permettront à nos athlètes de digérer la charge de la préparation estivale mais aussi celle durant toute la saison. Pour cela, il est conseillé de faire des séances peu intenses mais qui durent dans le temps en sollicitant la filière aérobie (footing, fartlek, fractionné, intermittent…).

  • L’explosivité

Comme nous l’avons souligné précédemment, le basketball est un sport de changement de rythme. L’explosivité joue elle aussi un rôle déterminant dans ce sport. Il est donc nécessaire de travailler à la fois la PMA sur de l’intermittent court ou court-court mais aussi en y greffant des changements de direction, des sauts… Il s’agit donc d’alterner des temps de travail avec des temps de récupération. Dans la mesure où ce sport exige des sprints relativement courts, nous conseillons que le travail intermittent n’excède pas 30 secondes. Le Sportbeeper PRO serait propice pour réaliser ce type d’exercice.

  • La puissance

Pour terminer, nous allons rappeler que la puissance est égale à la force multipliée par la vitesse. Travailler la pliométrie est fondamental. En effet, ce type de travail permet d’améliorer la détente lors de ses sauts, d’augmenter la capacité à changer de direction, de gagner en endurance de force (retarder le plus possible la perte de détente) et ainsi de prévenir d’éventuelles blessures lors de réception de sauts… En complément de ce renforcement du bas du corps, il faudra bien évidemment s’attarder sur le haut du corps. Ce travail pourra être réaliser avec ou sans charges.

Préparation physique au basketball